L'interview de l'académie des BookLeaders :

Interview Florence Barnaud - Publication du Tome 1 de Sangs Éternels - Février 2019

  

L'interview de L'Âme des Mots

 

mybest3_capture_2018-12-27 09_20_32   20170715_121808-1-1

 

Publié le 8 mars 2019

Bonjour Florence ! Comme vous le savez, vous êtes la première autrice à vous faire interviewer. Vous inaugurez donc cette nouvelle rubrique. Je vous remercie d’avoir répondu favorablement à ma demande.
Florence : j'en suis très heureuse!

 

 

  • Pouvez-vous vous présenter s’il vous plaît ?

Je suis hypnothérapeute. J'ai la quarantaine. Je suis aussi une maman de 2 ado.

  • Votre premier roman est sorti il y a peu de temps. Pouvez-vous nous en parler ?

C'est la concrétisation d'un rêve d'adolescente que j'avais relégué à une prochaine vie. Et puis 2 rencontres majeures en 2018 ont été une révélation et je suis passée à l'action.

  • Qu’avez-vous ressenti lors de la publication du premier tome de « Sangs Eternels » ?

L'accomplissement d'un rêve. Je suis plutôt du genre tracteur ou bulldozer suivant la tache. J'ai besoin d'avancer. J'étais très heureuse de voir ce rêve se réaliser.
De voir mon roman dans le top 10 du classement général kindle aussi longtemps m'a bousculé au bout de quelques jours. J'ai pris du recul.

  • Quel est votre personnage préféré dans « Sangs Eternels » ?

Ce sont tous mes bébés, même les méchants ! Évidemment Ismérie est mon héroïne. Mais les autres sont aussi très importants car ce sont eux et les événements qui vont lui faire vivre des choses.

  • Où avez-vous eu l’idée du personnage d’Eiirin, ce vampire samouraï ?

Le Japon et les Samouraïs restent quelque chose de très attirant. J'ai adoré lire « Geisha ». Le film est lui aussi très bien, tout comme « le dernier samouraï ». Ils ont une culture du respect et de l'obéissance que l'on ne peut sans doute pas comprendre. La zénitude japonaise fait envie face à tous ces bouleversements culturels et politiques.
Dans le tome 2, on découvrira un peu plus Etsuko et Eiirin, bien sûr.

  • Quand est-ce que la suite de « Sangs Eternels » sortira ?

J'espère pour les vacances de Toussaint 2019. J'avoue que le succès du Tome 1 me met la pression. J'espère ne pas décevoir mes lectrices et mes lecteurs. Évidemment, tout le monde ne trouvera pas son compte dans cette histoire qui restera centrée sur Ismérie. C'est sa vision.

  • Pourquoi avoir choisi l’autoédition plutôt qu’une maison d’édition ?

Les maisons d'édition mettent très longtemps à répondre aux jeunes auteurs. J'ai 5 tomes dans ma tête, je ne me voyais pas attendre entre 9 mois et plusieurs années pour savoir si elles voulaient me publier le 1er tome.
Sans communauté pour nous suivre, elles ne sont pas forcément intéressées. Elles font peut de marketing pour nous faire connaître à la sortie de notre 1er roman. J'en ai discuté avec plusieurs auteurs avant de me décider.
Et puis j'adore ma couverture, je veux garder la maîtrise de ce que je publie. Peut-être, plus tard, je ne sais pas ou pour une traduction de Sangs Éternels.
L'auto-édition ferme la porte des librairies physiques. Elles ne sont pas du tout intéressées. Il reste toutes les librairies virtuelles. On peut commander en ligne ou chez un commerçant. Le format broché reste accessible partout même s'ils veulent pas faire du stock.

  • Depuis quand écrivez-vous ?

Depuis l'an dernier !
Je n'ai rien écrit avant Sangs Eternels, mais je me racontais souvent des histoires. Juillet 2018 a été mon mois de mise au point avec moi-même. Ismérie est apparue tout naturellement avec son histoire. Il me restait plus qu'à concrétiser.
Finalement, tout est allée très vite.

  • D’où vous est venu cette passion ?

Je lis énormément depuis mon enfance. La magie des mots, être transportée par une histoire, c'est magique. Et c'est ce que je veux faire partager au travers des mes romans.

 

  • Avez-vous des rituels d’écriture ?

C'est l'après-midi que je préfère écrire. Je n'écris donc pas tous les jours. Idéalement, j'aime avoir une session de deux heures pour visualiser le film que la machine à écrire va retranscrire.

 

  • Avez-vous besoin d’une ambiance particulière pour écrire ?

J'aime écrire dans ma véranda, entourée par la nature. L'hiver, je me réfugie dans mon salon. Je ne suis pas toujours bien installée et jamais derrière un bureau ! J'écoute systématique de la musique. Je choisis une playlist ou un artiste en fonction de ce qu'il se passe dans mon histoire. Je souhaitais initialement mettre des titres de chanson en guise de titre de chapitre. Mais je n'en avais pas pour tous. Alors peut-être pour une autre saga.

 

  • Faites-vous lire vos romans à votre entourage ? Si oui, appréhendez-vous leurs réactions ?

Pour le tome 1, j'ai fait lire le 1er chapitre à mon mari et un de mes beta-lecteurs. J'ai écouté ce qu'ils me disaient pour « calibrer » mon style et mon histoire.
Puis j'écris le 1er jet du roman jusqu'au dernier mot.
Mon mari est le premier à lire, juste après ma première correction. Histoire qu'il lise quand même une version correcte. Sa lecture me permet de détecter les incohérences ou les passages que je n'ai pas assez expliqué. Je corrige à nouveau mon histoire...
Ensuite, je l'envoie à mes beta-lecteurs avec un questionnaire. Je ne les connais pas tous. Et c'est très important pour moi. Ils sont peut-être plus objectifs.
À réception du questionnaire, j'apporte éventuellement des améliorations et surtout je fluidifie un maximum mon style. Je fais plusieurs lectures à voix haute.
Donc pas de lecture de mon entourage directe. Hormis mon mari, je ne veux que des lectrices et lecteurs qui aiment ce type de lecture.
Je n'aime pas lire par obligation, je ne vais donc pas l'imposer aux autres. Le retour ne serait pas forcément intéressant.

 

  • Quels sont vos genres de livres préférés ?

Bit-lit évidemment, fantasy, héroic-fantasy, urban, thriller, romance... je crois que je fais comme beaucoup, je regarde les commentaires avant d'acheter. Les bons, comme les mauvais. Nous sommes tous différents. On ne peut pas tous aimer les mêmes choses. Chacun vibrera en fonction de ce qu'il a vécu, ce qu'il est.

 

  • Quels sont vos auteurs et romans préférés ?

Charlaine Harris (la communauté du Sud), Anne Rice, Stephenie Meyer (j'ai autant aimé les âmes vagabondes que twilligt), JK Rowling, Patricia Cornwell (toute sa série avec Kay Scarpetta), Dan Brown, Guillaume Musso, Harlan Coben, Laurent Gounelle (mon préféré reste l'Homme qui voulait être heureux), Agatha Christie... ils sont nombreux... j'ai adoré « cinquante nuances de Grey » de EL James. J'ai trouvé sa narration divine.

  • Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Sang Eternels devrait faire 5 tomes. J'ai un autre projet de saga, pour laquelle j'ai écrit les premières lignes ... alors qui vivra... verra.

 

  • Avez-vous un message pour vos lecteurs ?

La vie est trop courte pour repousser les échéances. Je suis persuadée que le bonheur passe par une connaissance de soi, de ce que l'on aime, ce que l'on veut... Le bonheur n'attend pas, cultivez-le et tournez les pages du passé !

Je vous remercie d’avoir participé à cette interview et d’avoir répondu à toutes mes questions.

Pour retrouver ma chronique sur le premier tome de Sangs Eternels, c'est par ici:La Reconnaissance .