Vous écrivez un roman et vous avez besoin de personnages ?

 

Qu'est-ce qui est plus beau que de donner la vie ?

Car c'est ce qu'il se passe, nous créons une vie à chaque personnage.

Nous passons du temps à choisir chaque caractéristique physique ou psychologique, ces faiblesses, ces points forts...

 

1 ==> Choisir les caractéristiques des personnages qui vont créer l’histoire.

  • Nous allons le découvrir. Ce personnage va s'animer sous nos yeux et prendre vie. Il va être prêt à vivre les aventures qu'on lui a choisit et s'ébattre avec ses émotions, ses pensées, ses choix pour faire face à la situation comme il peut.

 

Avec Sangs Éternels, j'ai créé pas mal de personnages. C'est même la 1ere chose que j'ai fait avant d'écrire la première ligne de la saga.

J'ai rempli chaque case de ce fichier excel "Personnages", parfois sur plusieurs colonnes.

Un onglet décrit chaque personnage, aussi bien les « gentils » comme les « méchants », ayant un rôle important à jouer dans l'histoire.

Un onglet pour tous les personnages qui apparaissaient au fil des tomes (même le propriétaire du club en Suisse y est listé) afin d'assurer la cohérence tout au long de la saga.

Alors ok, ce fichier excel n'est pas sexy, nous sommes bien d'accord. Cependant comme j'écris mes romans sur scrivener, je peux ouvrir différents fichier dans mon atelier d'écriture. Et puis, comme mes personnages, mon fichier vit.

 

2 ==> des gentils, des méchants... et pourquoi pas un peu des deux ?

  • Les gentils ont le droit de faire des actions que l'on peut juger « mauvaise ». Bah oui, nous ne sommes pas parfaits, alors pourquoi nos personnages le seraient. Et puis un personnage parfait serait vite ennuyeux, en nous rappelant à nous autres humains que nous sommes imparfait.

  • Les méchants aussi ont des principes. Ils sont en accord avec eux-mêmes. Pour eux, leurs actes ne sont là que pour assouvir leurs besoins. Ils agissent selon leurs valeurs (par exemple tuer un innocent va leur permettre d'accomplir une action plus grande... tanpis pour l'innocent)

  • L'hypnothérapie m'a appris une chose très intéressante. Quoi que les humains fassent, soit ils sont persuadés d'avoir agi de la meilleur façon possible avec les connaissances qu'ils voulaient bien prendre en compte, soit ils n'avaient pas de capacité pour faire mieux à ce moment-là. Alors ça n'excuse rien, mais cela explique beaucoup de choses sur la nature humaine.

 

3 ==> Choisir les émotions.

  • Plus je définie d'éléments et plus les personnages deviennent réels. Ils ont une vraie personnalité, ressentent des émotions et agissent en conséquence. Et c'est ce que font les humains.

  • Les événements (ou situation déclencheur) dans nos vies vont générer des émotions.

                     --> les émotions vont générer des pensées.

                     --> les pensées vont générer des comportements

                     --> et les comportements auront des conséquences pour soi et pour autrui.

                     --> Alors tout devient possible pour faire avancer l'histoire.

  • Vous pouvez vous munir d'une liste des émotions ou un schéma (voir Lien émotion wikipedia ou autres... les informations ne manquent pas sur le web)

emotion_wikipedia

  • pas besoin de vivre de grandes aventures pour vivre de grandes émotions. L'essentiel est de dépeindre comment vos personnages vivent les événements et les conséquences que cela entraînent.

  • Parfois nous ne sommes pas d'accord avec nos personnages, pourquoi ? Les personnages ont leurs propres valeurs, tout comme nous. Ces valeurs sont parfois à l'opposé des nôtres. Nous sommes alors dans l'incompréhension.

    • Exemples concrets d'incompréhension : Certaines lectrices m'ont reprochée par exemple qu'Ismérie ne veuille pas s'entraîner au combat, ce qui m'a valu des commentaires négatifs. Bah, oui ! Elle a le droit de ne pas vouloir apprendre des techniques de combat. Et ce fameux « Okkaayy » ? Ismérie a le droit d'avoir une petite manie. Écoutez-vous, observez... vous avez probablement une petite phrase qui revient souvent.

 

4 ==> dans tous les cas, vos personnages doivent rester cohérents avec ce qu'ils sont.

  • Le but de l'histoire est de faire évoluer son personnage. Il va subir une transformation grâce/à cause des événements qu'il va vivre. Cependant il faut respecter une certaine cohérence si vous ne souhaitez pas que l'on vous accuse de grand n'importe quoi. Pour ma part, je reste persuadée que si les raisons d'agissement sont bien amenées, tout devient possible.

  • On aime voir les personnages se débattre. Sont-ils obligés d'évoluer dans le bon sens ? Non, un des personnages, même le personnage principal peut tomber dans la spirale infernale avant de rebondir ou finalement rester au fond du trou. Pourquoi pas, en histoire tout est permis.

  • On aime voir les personnages se débattre et souffrir ! Oui, c'est humain:-) si votre personnage principale ne fait que métro, boulot, TV, dodo... vous ne tiendrez pas 300 pages.

 

5 ==> que cherche à faire les personnages ?

  • Les personnages comme les humains sont dans une forme de quête du bonheur plus ou moins consciente. La plupart du temps notre égo nous pousse à garantir nos besoins d'amour (de soi, des autres...), de reconnaissance et le rejet de la souffrance... Ces besoins fondamentaux émotionnels nous font agir, réagir et vont entraîner des émotions, des pensées, des comportements, des conséquences. Tout cela est la plupart du temps inconscient à moins d'être devenu Maître Yoda. Car oui ! Lui, on ne lui fait pas !

  • À partir de là, on peut torturer ses personnages comme bon nous semble.

 

6 ==> Combien de personnages ?

  • en général, on raconte l'histoire d'une personne, voire deux.

  • Viennent ensuite les personnages secondaires. Attention les limiter en nombre afin que tous les lecteurs suivent.

  • Ce qui est conseillé le plus souvent est 1 à 2 personnages principales, 3 à 5 personnages secondaires, ne pas dépasser 10 personnages en totalité. Au-delà c'est compliqué à gérer pour que les lecteurs se rappellent de tous.

  • certains feront leur apparition uniquement au moment où ils ont leur rôle à jouer dans l'histoire, puis ils disparaissent d'une manière ou d'un autre.

 

7 ==> ACTION !

  • Voilà déjà suffisamment d'information pour donner la vie ;-)

N'écrivez pas sans avoir créer vos personnages !

LogoFlo2