Sandrine Decroix

SandrineDecroix

Chronique.
Sangs Eternels de Florence Barnaud.

Résumé:
"Mon nom est Ismérie, je suis plutôt une vampire ratée. Le vampire qui m'a bue n'a pas senti que j'étais une sorcière. Cela lui a été fatal et moi je me suis découvert des dons très particuliers.
Ça m'a compliqué la vie et j'ai dû surmonter beaucoup d'épreuves. Du coup, je suis solitaire, c'est plus simple.
Mais voilà que ma routine devient mortelle et que l'on me propose un emploi à Paris pour une mission obscure : une étrange maladie condamne les vampires jusque-là immortels.
Et là, un événement va tout précipiter et bouleverser ma vie".
-----

Merci à l'auteure et simplement pro pour ce service presse.

-----

Cet ouvrage nous raconte donc l'histoire d'Ismérie, une sorcière qui a été transformée en vampire. Cette transformation a eu pour effet de lui faire perdre certaines de ses facultés de sorcière ou de les atténuer selon le cas. En contrepartie, elle a développé quelques dons "vampiriques" sans posséder celui de la transformation. En revanche Ismérie, outre le fait qu'elle soit une excellente "charmeuse" (elle charme les gens afin de leur faire faire ce qu'elle veut, ou leur faire croire ce qu'elle veut), elle a la chance de pouvoir se déplacer au soleil. Ce qui fait d'elle une vampire très particulière.
Elle mène une vie bien rangée jusqu'au jour où elle reçoit une lettre d'Eiirin Kinoshita-Duroy qui souhaite l'engager pour ses compétences particulières. Elle acceptera cette offre, précipitée par une agression vampirique. Elle se retrouve donc à Paris, à l'hôtel de Lauzun, où réside ce fameux Eiirin, un vampire âgé de plusieurs centaines d'années. Il lui propose de l'aider à enquêter au sujet d'une étrange maladie décimant les vampires. L'aventure peut commencer.
J'ai vraiment été agréablement surprise par le contenu de cet ouvrage. L'univers est très original, comme Ismérie cette sorcière vampire. Cela nous change de ces ingénues qui découvrent un monde fantastique qu'elles ne connaissent pas. Ici, Ismérie maîtrise (ou à peu près) cet univers puisqu'avant d'être vampire, elle était sorcière.
Les pouvoirs sont, dans ce premier tome, décrits à la façon d'auras lumineuses. C'est très bien décrit. L'auteure avec qui j'ai échangé quelques mots nous promet dans les prochains tomes d'autres facettes de ceux-ci. J'ai hâte de voir ce que cela va donner.
Le sensei Eiirin était de sa vie humaine un samourai. IL est très énigmatique, mystérieux. Son échange de sang avec ismérie l'attire de plus en plus vers elle et inversement. Son bras droit, Léo est très accessible. J'ai beaucoup aimé ce personnage agréable, qui sait pourtant montrer "les dents" quand il faut. Ce trio bien qu'il ne soit pas amoureux (dieu merci) fonctionne très bien.
La grande originalité de ce roman réside en grande partie dans la facette "écologie" puisque Eiirin est à la tête d'une entreprise qui défend une agriculture sains qui voudrait protéger et mieux nourrir es humains dont les vampires se nourrissent. Il est donc en confrontation avec une autre entreprise qui elle veut imposer un nouveau pesticide. Je n'en dit pas plus.
La plume de Florence est fluide agréable à lire et nous transporte avec facilité dans son univers.
Un petit bémol? Quelques répétitions qui ne gâchent en rien cette lecture coup de cœur. Vivement la suite!

Une splendide couverture